La poignée serrure multipoints

poignée serrure multipoints

Une poignée serrure multipoints est une serrure anti-effraction. Elle s’ouvre et se ferme par l’intermédiaire de plusieurs points de sûreté, et ce avec la même clé. Ces points sont au nombre de trois, quatre, ou cinq, selon le modèle de serrure choisi et le degré de sécurité que l’on veut apporter à son garage.



Les normes à respecter

Pour une poignée serrure multipoints, la norme à respecter est la norme A2P, édictée par le Centre National de Prévention et de Protection (CNPP). Cette norme garantit un certain niveau de résistance à une tentative d’effraction. A l’intérieur de cette norme, il existe trois sous-normes : la norme A2P1, la norme A2P2 et la norme A2P3.


Selon le CNPP, la norme A2P1 garantit cinq minutes de résistance à une tentative d’effraction. Ensuite, la norme A2P2 garantit dix minutes de résistance à une tentative d’effraction. La norme A2P3 garantit, quant à elle, quinze minutes de résistance à une tentative d’effraction. Le but n’est donc pas d’empêcher l’infraction en tant que telle, mais de la rendre plus difficile, afin de dissuader au plus vite tout éventuel cambrioleur. En effet, une serrure, quelle qu’elle soit, ne peut véritablement empêcher une infraction. Le but est donc de la retarder au maximum.


poignée serrure multipoints

De manière générale, avant de décider de munir sa porte de garage d’une poignée serrure multipoints ou de tout autre système renforçant sa sécurisation, il vaut mieux appeler son assureur pour lui demander quel type d’élément est à préférer, selon le contrat d’assurance signé.


Une poignée multipoints comprend un boîtier serrure avec les points de sûreté ainsi qu’un cylindre. La clé est introduite à l’intérieur du boîtier serrure, tandis que le cylindre enclenche le mécanisme d’ouverture et de fermeture de la porte. Il faut savoir que, selon le CNPP, la norme A2P impose un boîtier serrure et un cylindre de même marque.



Le coût d’une poignée multipoints et les aides au financement

Une poignée multipoints coûte, en moyenne, entre 300 et 1 000 €. Le particulier peut choisir de poser sa poignée lui-même ou de faire appel à un professionnel, à sa convenance.


Pour aider au financement de l’acquisition de sa porte de garage, il est possible de demander un « prêt travaux » à sa banque. Lors de l’acquisition d’une porte de garage, le professionnel peut aussi proposer un crédit travaux.


Pour l’installation de sa porte de garage, il vaut mieux passer par un professionnel. Outre la garantie d’une installation effectuée dans les règles de l’art par une personne compétente, le recours à un professionnel permet de bénéficier d’une TVA à taux réduit de 7 %, au lieu de 19,6 %. Il faut donc prendre en compte cet avantage déterminant car cette possibilité n’est plus offerte si le particulier décide d’installer lui-même sa porte de garage.


Pour qu’un crédit travaux soit accordé à un particulier, il faut que ce dernier remplisse les conditions propres édictées par chaque établissement de crédit. Le prêt à rembourser peut être échelonné jusquà 12 ans, selon les besoins et le budget mis à disposition. Un apport personnel n’est pas requis, seule la facture des travaux effectués est demandée.




Demandez vos devis Porte de garage gratuits en 1 minute !